Fabriquer un terrarium qui dure – 3 ASTUCES

Fabriquer un terrarium ? Facile… Toutefois, il ne suffit pas seulement d’empiler des graviers et de la terre, puis de creuser des trous pour y aligner des plantes. Il faut avoir en tête que les terrariums contiennent des êtres vivants qui respirent, tels que nous, humains. Il est donc important de reproduire le même mode de vie que les plantes ont en extérieur. 

Pour arriver à ces fins, en voici quelques notions très simples.

fabriquer un terrarium

CHOISIR SON DRAINAGE

Le drainage sert à éviter que les racines soient constamment baignées dans l’eau, ce qui pourrait engendrer les risques de pourriture.

Oui, mais pourquoi elles pourrissent ? 

Une plante a besoin d’oxygène pour respirer et faire sa photosynthèse. Cependant, une eau stagnante au fond du récipient empêcherait toute molécule de dioxygène de s’infiltrer.

Les plantes ont besoin d’humidité, mais ne peuvent pas non plus respirer lorsqu’elles sont immergées.

Afin d’éviter ce phénomène, on se sert de petits graviers, de pouzzolane ou de billes d’argiles pour drainer l’eau sous la terre. Ces éléments ne retiennent pas l’eau et vont pouvoir aérer le fond de votre contenant.

Drainage
Différents types de drainage : Graviers de rivière, Billes d'argile et Pouzzolane

fabriquer un terrarium

LE SUBSTRAT

Nous ne pouvions pas parler de plantes sans évoquer le sol où sont immergées les racines dans un terrarium tropical… 

Un bon substrat pour terrarium doit posséder trois éléments essentiels pour maintenir le bon cycle de vie de ces êtres-vivants :

Une bonne aération 

Un substrat souple va permettre aux plantes de recevoir suffisamment d’oxygène. On peut y ajouter des perlites, des écorces ou du sable à gros grains pour apporter cette souplesse.

De la rétention d’eau

Une terre qui retient au maximum l’eau et reste humide (et non trempée) le plus longtemps possible va permettre la longévité des plantes.

Pour cela on peut y ajouter :

  • De la sphaigne
  • De la tourbe
  • Des fibres de coco qui ont un pouvoir d’absorption, elles relâchant l’eau lorsque c’est nécessaire

Des nutriments

En extérieur, on y trouve des feuilles mortes, des organismes qui se décomposent…  On peut donc dire que des feuilles mortes ou du compost font d’excellent nutriments.

 

Afin d’assainir le tout et prévenir le développement des champignons, il est possible d’ajouter de petits êtres vivants tels que des collemboles ou des lombrics. Ceux-ci ont pour rôle de nettoyer tout cet habitat et aider à l’aération de la terre.

Chez Les Beauxtanistes, notre substrat est mélangé de façon à respecter toutes ces consignes pour assurer la longévité de nos terrariums. Il contient du terreau avec de la tourbe, mélangée avec des écorces, de la sphaigne et du compost vert.

Composants d'un bon substrat
Les composants d'un bon substrat

fabriquer un terrarium

On retient dans tout ça deux choses auxquelles il est primordial de penser pour fabriquer un terrarium qui dure le plus longtemps possible : un drainage et une bonne qualité de substrat.
Le drainage avec du gravier, du pouzzolane ou encore des billes d’argiles permet aux racines de ne pas se noyer dans l’eau et donc éviter l’asphyxie.
Le substrat demande lui, trois composants pour une bonne qualité : de l’aération, de la rétention d’eau et des nutriments.

La mousse est aussi un bon élément pour aider le terrarium à réguler son taux d’humidité et ainsi allonger la durée de vie de votre jardin de verre.

PARTAGER CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES MALADIES DES PLANTES

Pour bien comprendre nos chers êtres vivants verts, il est indispensable de savoir reconnaître les anormalités qui apparaissent chez eux. Celles-ci sont souvent d’ordre physique.Puisqu’on

EN SAVOIR PLUS »
terrarium kit DIY plantes

LES TERRARIUMS TROPICAUX

Les terrariums tropicaux utilisent des contenants clos qui renferment un écosystème de plantes. Grâce à la photosynthèse et à la condensation, ces types de terrariums

EN SAVOIR PLUS »