LES TYPES DE TERRARIUMS

Vous avez dû voir multiples design de terrariums dans les magasins et une chose vous saute aux yeux… Il en existe de toutes les tailles, avec des plantes différentes et des designs plus ou moins uniques.

Effectivement, les plantes n’ont pas toutes le même cycle de vie, puisque comme en extérieur, certaines arrivent à s’accommoder dans des conditions où d’autres mourraient en quelques jours.
Ainsi, elles ont des nécessités d’entretien propre à chacune. Il est alors important de les connaitre, mais aussi de les comprendre afin de préserver leur bonne santé.

la conception du TERRARIUM

Avant d’aller plus loin, il est primordiale de connaître les règles essentielles de constitution d’un terrarium.

Dans un terrarium, nous construisons un petit écosystème en essayant de se rapprocher le plus possible des paysages naturels. C’est pour cette raison que celui-ci se doit, de même, de fonctionner comme en extérieur.

De ce fait, il est important de ne pas mélanger les plantes venant de milieux différents puisqu’ils n’ont pas les mêmes besoins en entretien.
Par exemple, une plante tropicale a besoin de beaucoup d’eau pour maintenir son cycle d’autonomie, alors qu’une plante désertique mourrait tout aussi vite avec un plan d’arrosage similaire.

Ces plantes sont destinées à rester dans notre beau jardin en verre, alors nous aimerions qu’elles restent petites afin qu’elles n’étouffent pas le paysage confectionné.
Il faudra choisir soigneusement ses plantes en fonction de leur taille et de l’espace dans le contenant. En général, plus elles sont petites et mieux c’est, et de préférence avec une croissance lente.

On distingue par conséquent trois types de terrarium : Le terrarium tropicaux, le terrarium tempéré, et le terrarium désertique.

LES TERRARIUMS TROPICAUX

On utilise des contenants fermés afin de reproduire une atmosphère tropicale, un milieu où il fait chaud et humide. 

Il convient donc de choisir des types de plantes qui arriveront à se satisfaire dans ce milieu à forte hygrométrie, c’est à dire constamment réitéré en eau. Afin de vous aider du mieux possible, nous avons préparé trouverez une liste de plantes tropicales.

Notre terrarium tropical "La Forêt d'Afrique"

Grâce au phénomène de la photosynthèse et de la condensation, un écosystème se crée et il ne faudra arroser le terrarium que deux ou trois fois par an. Plutôt pratique…

La seule condition pour faire fonctionner cet écosystème sera de placer ce type de terrarium dans un milieu bien éclairé, mais pas en contact direct du soleil. L’intérieur entouré de verre risquerait de chauffer trop vite, ce qui mènerait très vite les plantes à la mort !

LES TERRARIUMS TEMPÉRÉS

On utilise des contenants semi-ouverts pour reproduire cette atmosphère. C’est le parfait deal entre un terrarium humide et sec, où les plantes ont de l’humidité mais ne sont pas étouffées par la chaleur des terrariums clos.

Les plantes produisent également de la condensation, mais ont une ouverture pour avoir plus d’air, ce qui leur permet de vivre dans un milieu à température ambiante.

Les plantes tropicales que l’on utilise dans les terrariums fermés seront tout aussi adaptées mais bien sûr, il faudra les arroser plus fréquemment.
Selon les plantes et l’espace dans lequel elles sont placées, on les arrosera entre une à deux fois par mois.

La fréquence d'arrosage dépendra du diamètre de l'ouverture du terrarium

LES TERRARIUMS DÉSERTIQUES

Quelques succulentes dans un milieu caillouteux

Des contenants ouverts seront les plus adaptés aux plantes de types arides pour permettre à l’eau de s’évaporer et l’air de passer, comme dans les milieux secs.

Il faudra dans ce cas-ci essentiellement des plantes qui demandent peu d’entretien et qui aiment les endroits secs. Pour cela, on utilise davantage du sable et de petits cailloux pour reproduire leur environnement.
On privilégiera les cactus, ou encore les succulentes comme l’Aloe Vera.

Le choix des plantes et du contenant pour réaliser votre terrarium est donc un élément essentiel pour la survie de votre écosystème. Il faudra adapter le milieu en fonction des besoins de ces êtres vivants afin qu’ils puissent y vivre comme dans leur vie à l’extérieur.

Pour faire simple, ce qu’il faut retenir :

  • Choisissez des plantes miniatures à croissance lente
  • Adaptez le contenant : Les plantes tropicales iront dans un terrarium fermé ou semi-ouvert. Les plantes désertiques iront dans un contenant complètement ouvert
  • Adaptez la décoration en fonction du type de terrarium : Un bon substrat pour un terrarium fermé ou tempéré, du sable et des cailloux pour un terrarium désertique
  • Ne mélangez JAMAIS ces deux types de plantes car elles n’ont pas les mêmes besoins
 
Pour en savoir plus sur la conception de terrarium, vous pouvez également consulter notre article sur la réalisation d’un terrarium qui durera dans le temps.

PARTAGER CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES MALADIES DES PLANTES

Pour bien comprendre nos chers êtres vivants verts, il est indispensable de savoir reconnaître les anormalités qui apparaissent chez eux. Celles-ci sont souvent d’ordre physique.Puisqu’on

EN SAVOIR PLUS »
terrarium kit DIY plantes

LES TERRARIUMS TROPICAUX

Les terrariums tropicaux utilisent des contenants clos qui renferment un écosystème de plantes. Grâce à la photosynthèse et à la condensation, ces types de terrariums

EN SAVOIR PLUS »